Menu
7 Résidence l'Orée d'Hastings
14000 Caen
HORAIRES
Du Lundi au vendredi De 9h à 20h
Le samedi de 9h30 à 12h
Votre psychologue et sophrologue
Jean Poitevin à Caen (14000)
Contactez-nous
7 Résidence l'Orée d'Hastings
14000 Caen
Du Lundi au vendredi de 9h à 20h
Le samedi de 9h30 à 12h
Une question, un conseil ?
Appelez le 02 31 74 01 93
Votre psychologue et sophrologue
Jean Poitevin à Caen (14000)
Besoin de nous contacter ?
REMPLISSEZ LE FORMULAIRE

Psychologue-sophrologue à Caen

Je me présente comme un psychologue orientation sophrologie. Mon accompagnement vise à vous permettre de trouver en vous, les ressources pour améliorer votre qualité de vie en surmontant vos difficultés présentes (ressources nouvelles ou ressources existantes mais insoupçonnées).
 

Pourquoi suis-je devenu psychologue puis psychologue sophrologue ?

Il m’arrive souvent de recevoir des étudiants en Psychologie de deuxième année envoyés par leurs enseignants faire le tour des professionnels pour commencer à se faire une idée de l’éventail de possibilités que leur offre le métier de psychologue.
La question qui revient à chaque fois est la suivante : pourquoi êtes-vous devenu psychologue ? Pourquoi avez-vous choisi cette profession ? S’il est aisé de répondre comment on est devenu ceci ou cela, il est bien plus difficile de répondre au pourquoi.
Ce que je puis dire, c’est que depuis mon adolescence ou peut être plus tôt encore, j’ai toujours été attiré par la « relation avec l’autre ». Ceci m’a amené à militer dans des associations où les notions d’aide, d’échange et d’écoute sont essentielles.
Approfondir la notion de « relation » me prédestinait donc tout naturellement à embrasser une carrière dans laquelle la « rencontre avec l’autre » est primordiale. Devenir psychologue, et surtout psychothérapeute devint donc une évidence.
 

Pourquoi la Sophrologie ?

Dans le travail de psychologue tel qu’on le concevait lorsque j’étais étudiant, il manquait une dimension importante, l’approche du corps. La pratique de la Sophrologie à travers ses techniques corporelles était donc tout indiquée d’autant plus que contrairement à d’autres approches, les techniques proposées par la Sophrologie sont, que ce soit sur le plan mental ou corporel, d’une très grande simplicité. Aucune difficulté physique, aucune posture compliquée, donc ouvertes à la plupart d’entre nous.
J’ai suivi plusieurs formations et obtenu plusieurs diplômes :
  • DESS (diplôme supérieur de Psychologie de l’Université de Rennes)
  • Diplôme du CEAS (centre d’études et d’application de la Sophrologie à Paris ! Dr Audouin, Dr Boon, Joëlle Souffir et Jean-Claude Maquet))
  • Elève du Docteur Jeanne Creff à l’Hôpital Saint-Michel Paris (entraînement didactique à la Relaxation dynamique globale deCaycedo)
  • Formation à la Sophrologie générale, à l’hôpital Saint Vincent de Paul, avec les docteurs Jordi Rubio et Maria Navaro Mesger
  • Diplôme de la Fédération européenne de Sophrologie avec le Docteur Yves Davrou, à Saint-Thomas de Conac près de Royan (Charente maritime)
  • Formation à la Dynagogie avec le Docteur Yves Davrou et Jeanclaude Chignagué, à Saint-Thomas de Conac
Mon cabinet est situé au 7 résidence l'Orée d'Hastings à Caen. Vous pourrez y accéder facilement et vous garer le parking devant l’immeuble. Il est aussi accessible en bus (ligne 9, arrêt Square Rhin et Danube ; liane 1, arrêt Collège Dunois). Le cabinet est ouvert du lundi au vendredi (de 9h à 20h) et le samedi (de 9h30 à 12h). Je peux me libérer sur d’autres créneaux horaires, pour des circonstances exceptionnelles.
 

Qu’est-ce que la sophrologie ?

La sophrologie a vu le jour au début des années soixante à Madrid. C’est le neuropsychiatre d'origine colombienne Alfonso Caycedo qui en est à l’origine. Elle repose sur 4 principes fondamentaux : le principe de réalité objective, le principe d’intégration du schéma corporel comme réalité vécue, le principe d’action positive et le principe d'adaptabilité.
L’objectif des techniques sophrologiques est d’atteindre un état où la conscience est en harmonie. La conscience peut, en effet, être perturbée par de nombreuses circonstances ou maladies (angoisse, perte de sommeil, surpoids, émotivité positive ou négative etc.). Cette harmonie qu’apporte la sophrologie se ressent au niveau du corps et de l’esprit.
La sophrologie permet au quotidien d’éliminer le stress, le trop plein d’émotions et les tensions accumulées., Elle agit aussi sur le long terme, en renforçant la conscience, comme le corps avec le sport. Elle a des effets bénéfiques contre :
  • Le stress et l’anxiété
  • L’insomnie et les troubles du sommeil
  • L’addiction ou la dépendance
  • Le manque de confiance en soi
  • La dépression
  • La phobie
Jean Poitevin

La conscience

Qu’est-ce que la Sophrologie ?

Lorsque quelqu’un pose cette question, souvent, pour faire court, on lui répond, c’est une méthode de relaxation ou encore, ce qui est plus flou, c’est une sorte de méthode de relaxation.
Cette définition de la Sophrologie a tendance à se répandre, sans doute parce que le mot relaxation est plus évocateur.
Et bien, je vais sans doute vous surprendre, la Sophrologie n’est pas une méthode de relaxation.
Alors me direz-vous : « c’est quoi, la Sophrologie ?»
A l’origine, la Sophrologie est « l’étude de la conscience en harmonie ».
Cela reste encore aujourd’hui la définition la plus admise.
De cette étude ont découlé des principes. –Citons parmi eux le principe d’action positive – qui est un pilier de la théorie sophrologique et, nous y voilà, des techniques qui peuvent s’apparenter à de la relaxation. Il n’est pas abusif de dire que : « la Sophrologie commence là où s’arrête la relaxation.
La Sophrologie permet donc de se détendre, de se relaxer, de produire du bien-être, ce qui est loin d’être négligeable. Elle peut apporter plus encore : « découvrir les bienfaits d’une conscience en harmonie ».
La conscience, qui est l’objet de toute notre attention, de tous nos soins, se décline de deux façons : les niveaux et les états. Les niveaux, nous les connaissons tous, ce sont le sommeil, la veille et entre deux, le niveau « sophro-liminal » dit « au bord du sommeil. Ce dernier niveau, nous le franchissons lorsque nous nous endormons et lorsque nous nous éveillons. C’est à ce niveau que se fait le travail sophrologique.
Les états, sont eux aussi au nombre de trois : l’état ordinaire, dans lequel nous nous trouvons le plus souvent. Un état perturbé de conscience dans lequel nous entrons lorsque nous somme angoissés, malades que ce soit un mal léger ou une maladie plus grave et l’état dit sophronique ou la conscience est en harmonie dans lequel nous souhaitons nous trouver le plus souvent possible.
Jean Poitevin
La conscience s’appuie sur trois piliers que nous désignons par trépied existentiels. Ces trois piliers sont dans l’ordre d’intervention de la thérapie : le « Présent », le « futur » et le « passé ».
L’objectif des techniques mises au point par la Sophrologie est donc, au-delà de la détente, de la relaxation ou du bien-être, de passer d’un état perturbé de conscience à un état ordinaire puis de se situer le plus fréquemment possible dans cet état où la conscience est en harmonie. On dit aussi que la Sophrologie permet de renforcer la conscience, de la muscler comme le sport le fait avec le corps.
La conscience, comme vous le comprenez après avoir lu ce court exposé, peut être perturbée par toutes sortes de circonstances ou de maladies : angoisse, perte de sommeil, surpoids, émotivité positive ou négative etc. La liste n’est pas exhaustive : difficultés pour les examens écrits ou oraux, difficultés face à un obstacle qui semble insurmontable.
Comment agit la Sophrologie ? Nous en reparlerons en décrivant le déroulement d’une séance.
Disons pour le moment qu’elle agit à deux niveaux :
Au quotidien, elle permet d’éliminer le trop plein, de stress, le trop plein d’émotions et les tensions créées par les événements de la journée. C’est ce que je nomme l’effet brosse à dent. Elle permet de se débarrasser de ses miettes de stress » comme on se débarrasser de des miettes alimentaires au quotidien.
Sur le long terme, elle permet un travail en profondeur qui, comme nous le disions plus haut renforce, raffermit la conscience par deux moyens d’entrée : le corps et le psychisme.
La conscience, comme vous le comprenez après avoir lu ce court exposé, peut être perturbée par toutes sortes de circonstances ou de maladies : angoisse, perte de sommeil, surpoids, émotivité positive ou négative etc. La liste n’est pas exhaustive : difficultés pour les examens écrits ou oraux, difficultés face à un obstacle qui semble insurmontable.
Jean Poitevin

Le déroulement d’une thérapie

Je propose une thérapie individuelle, intégrant à la fois une dimension psychologique et sophrologique. Elle suit un protocole précis, qui peut et doit facilement être adapté aux besoins de chaque personne en fonction de l’évolution du travail thérapeutique.
Déroulement d’une séance :
La première étape consiste à permettre à la personne de s’exprimer librement sur son vécu depuis la dernière rencontre et de la manière dont elle a appliqué les techniques apprises, en privilégiant l’expression du positif.
La seconde étape consiste à lui proposer un exercice de sophrologie, à lui expliquer en quoi cela consiste et à obtenir son accord pour commencer la pratique (alliance sophronique. Le patient est alors amené à se relaxer physiquement et mentalement en étant guidé par la voix du sophrologue. Le travail se fait au niveau « sophro-liminal », entre l’état d’éveil et le sommeil. Une fois cet état atteint, il est amené à réaliser des exercices physiques simples et des exercices mentaux nommés visualisations. S’ensuit un temps de révision et de méditation, puis le retour à l’état d’éveil normal.
La dernière phase consiste à échanger sur l’exercice qui vient d’être pratiqué. La personne est amenée à s’exprimer sur son ressenti, les éléments positifs à en tirer, mais aussi sur les difficultés rencontrées (un exercice physique qui provoque ou amplifie une douleur par exemple), pour faire les adaptations nécessaires.
D’une durée d’une heure, la séance est facturée 40 euros.
Jean Poitevin

Déroulement de l’exercice de Sophrologie

Cet exercice se déroule dans un protocole précis même si circonstances particulières, l’exercice doit être aménagé (histoire de l’élève, de son état physique ou psychique au moment de la séance).
En principe : cinq étapes.
Durant la première étape qui se déroule le plus souvent assis, après avoir pris conscience de ses appuis corporels, on accueille les différentes parties du corps toujours dans le même sens, de la tête jusqu’aux pieds. Cet accueil est guidé par la voix du sophrologue qui déclinera donc les différentes parties du corps. On parle parfois de scanner le corps. Je préfère parler « de présence à soi-même), ’accueil de soi-même ».
La deuxième étape consiste à accepter de se laisser aller vers ce niveau de conscience sophro-liminal, ce bord du sommeil, lieu de travail de la Sophrologie. A ce niveau, les ondes cérébrales ralentissent, on parle d’ondes Alpha (entre 7 et 14 cycles secondes). Les hémisphères cérébraux fonctionnent en harmonie alors qu’en niveau de veille, un hémisphère cérébral domine toujours l’autre. Notons que sans que nous le sachions, pour éviter une surchauffe, le cerveau passe régulièrement des ondes bêta (ondes de la veille) à l’état Alpha pendant un laps de temps très court. Nous produisons donc tous des ondes alpha.
La troisième étape se déroule donc plus ou moins au bord du sommeil, au bord de l’éveil. C’est durant cette étape que l’essentiel du travail sophronique se fait. C’est aussi cette étape dont le programme est modifié à chaque séance.
Durant ce troisième temps sont pratiqués des exercices physiques très simples et des exercices mentaux que l’on nomme visualisations. La quatrième étape est tout simplement une « révision » des trois premières souvent prolongées par un temps de « méditation un simple « laisser faire » un « non-agir ».
Le cinquième temps consiste simplement à respirer de façon plus active et à bouger le corps pour revenir en niveaux de veille. C’est ce que l’on nomme dé sophronisation ou plus simplement reprise.
L’exercice se termine. On peut ouvrir les yeux et pendant quelques secondes observer son environnement et apprécier le changement physique et psychique obtenus.
Cet exercice se déroule sur un temps relativement court. Sa durée varie entre dix et quinze minutes. Il est aussi très simple, la simplicité de la pratique est une des marques de la Sophrologie. Il est adaptable à chaque élève. Simplicité, adaptabilité permettent à l’élève de pouvoir le répéter chaque jour et se l’approprier sans difficultés.
7 Résidence l'Orée d'Hastings
14000 Caen
Du Lundi au vendredi de 9h à 20h
Le samedi de 9h30 à 12h
Une question, un conseil ?
Appelez le 02 31 74 01 93
NOUS SITUER

Vous appréciez, partagez !
Jean Poitevin Télèphone02 31 74 01 93
Adresse7 Résidence l'Orée d'Hastings 14000 Caen
14000 Caen